Blog Shanti Travel - Voyage et récit sur l'Inde

Tracer sans laisser d’empreintes !

Lorsqu’on part en voyage pour faire un trek, que ce soit dans les Alpes, au Ladakh ou dans la forêt amazonienne, il y a une part de nous qui veut entrer en connexion avec la montagne, la nature. Il y a un rapport de respect entre nous, marcheur, et ces paysages plus grand que nature ! En tant que visiteurs nous avons le devoir de protéger et préserver cet environnement. Quoi faire pour minimiser notre impact afin que d’autres marcheurs puissent profiter, eux aussi, de la beauté des paysages et que les êtres qui y vivent ne subissent  pas notre présence, quoique passagère?

Mon expérience de marcheuse avec Shanti Travel m’a apprise une multitude de petits trucs. J’ai envie d’en  partager quelques uns avec vous  pour que nous ne laissions derrière nous que les traces de nos pas (et encore !)

A prime à bord, je pense aux déchets qui sont engendrés par les repas… Il est important de se responsabilisé en tant que marcheur et aussi de savoir que l’agence avec laquelle vous entreprenez votre voyage a aussi sa part de responsabilité. Chez Shanti Travel, on se fait un devoir de respecter des règles essentielles lorsqu’on part avec un groupe : toutes les matières végétales utilisées lors de la cuisine des plats sont laissées sur place pour les animaux, le papier est brulé, et enfin tout ce qui est plastique ou  conserve est ramassé et ramené pour être déposé dans les décharges. En ce qui concerne l’eau, évitez d’acheter des bouteilles en plastiques. Mieux vaut prendre une gourde d’eau que l’on peut remplir au fur et a mesure du trek afin de réduire la quantité de bouteilles de plastique utilisées. Le cuisinier fait bouillir de l’eau qui est alors totalement propre à la consommation.

En ce qui a trait à l’hygiène, il faut se munir de savon biodégradable! Comme la toilette corporelle se fait dans la rivière, il est primordial d’avoir des produits qui respectent et ne détruisent pas l’écosystème qui est si fragile.  Shanti Travel distribue à tous ses clients un savon qui ne détruit pas l’environnement et qui est biodégradable, produit localement. En ce qui a trait à vos besoins élémentaires : toujours assouvir ses envies à au moins à 50 mètres du cours d’eau ! Pourquoi ? Parce que nos excréments sont composés de matières organiques et de substances nutritives, comme l’azote et le phosphore, qui favorisent la croissance d’algues et une diminution du niveau d’oxygène dans l’eau. L’idéal est de creusé un trou dans la terre préalablement et une fois sa toilette terminé d’y mélanger la terre avec ses excréments, ce qui favorisera la décomposition. Le papier doit être brûlé (attention à bien surveiller que le feu ne se propage pas).

Finalement, Shanti Travel effectue à chaque année, au mois de septembre, un trek de nettoyage afin de ramasser tous les déchets qui ont pu être laissés par les gens! Une bonne initiative et une bonne manière de sensibiliser les gens  à notre politique en matière d’écotourisme.

En conclusion, dans un autre ordre d’idée, nous avons une responsabilité morale en tant que “trekkeur” ! Le respect de la culture locale, acheter des produits locaux, utiliser le transport en commun, mais ça … vous êtes probablement déjà au courant !

Quelques trucs en plus sur le site de Shanti : http://www.trek-ladakh.fr/eco-tourisme

Vous pouvez aussi consulter l’excellent site Echoway : http://www.echoway.org

D’autres astuces et infos bientôt !

Julie, conseillère voyage


Publié à 13:38, le 20-jui-2011, Ladakh
Mots clefs : LadakhzanskarIndefestival

{ Lien }

Les festivités du Ladakh

 


 
Que ce soit un mariage, une naissance, la récolte, Losar (nouvel an tibétain), commémoration du principal Lama fondateur du monastère, la période de fleuraison …  tout est prétexte pour en faire une fête !!  La danse et les chants folkloriques forment une réelle partie du patrimoine Ladakhi. La plupart des festivals au Ladakh  ont lieu en hiver mais on en trouve également de célèbres en été tels que ceux d’Hémis ou Lamayuru.  
Les festivals monastiques sont au cœur de toutes les fêtes. Ils sont effectués par des moines vêtus de robes de soie colorés et différents masque facial.
 
 
 
Si vous venez cet été au Ladakh, essayer de faire coïncider vos dates avec celles d’un festival. Ils sont nombreux en juillet et août, en voici quelques uns :
 
Hémis : Les fêtes d'Hémis ont lieu tous les ans le 10e et le 11e jour du 5e mois du calendrier tibétain. Rien à voir avec un festival de musique ou de danses folkloriques, il s'agit d'authentiques fêtes religieuses. Elles ont lieu dans la cour principale de la gompa, c'est-à-dire du monastère. Les danses exécutées, appelées Chhams, ont pour but de lutter contre les ennemis nuisant à la doctrine de Bouddha.
Chemre Angchok est une célébration culturelle, riche en diversité et haute en couleurs du peuple Ladakhi avec des masques traditionnels, des danses folkloriques et le défilé du carnaval final qui passe par les rues de Leh. C'est une expérience unique qui vaut la peine d'être vécue avec des danseurs représentants la victoire du bien sur le mal, la vie et les histoires de divinités bouddhistes et tibétaines.
 
Tiksey : Cette célébration a pour objectif de marquer la victoire sur le mal. Les masques portés par les danseurs représentent les gardiens, les protecteurs et les dieux et déesses. Le festival se termine par l'assassinat symbolique des démons.
 
                          
           
                                    


Chemre Dak-Thok Tsechu : Dak Thok signifie "la Roche Noire" en Laddakhi. Les Festivals Tsechu sont célébrés par des danses (ou Chham) où, tant les moines que la population locale dansent. Les danses dépeignent les aspects différents des déités. C'est un des plus séduisants festivals du Ladakh .
 
Phyang : le festival de Phyang Tsedup est célébré avec beaucoup de faste et de gaieté. Il s'agit en fait d'une cérémonie bouddhiste. Les lamas bouddhistes participent, avec leurs costumes colorés, au spectacle de danse, les fameux Chhams.

 
Retrouver toutes les dates des festivals du Ladakh
 
Jawed BERREZEL
Conseiller voyages

 



Publié à 20:46, le 11-mai-2011, Ladakh
Mots clefs : tsechuLadakhIndefestivalsbouddhismevoyage

{ Lien }

{ Page précédente } { Page 1 sur 3 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Juillet 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Sites favoris

Shantitravel
Breaks from Delhi
Voyage en Inde
Voyage à Moto au Ladakh
Papillon Voyageur
L'Inde en ébullition
Voyages au Rajasthan
Voyages en Inde du Sud
Survivor India
Ceintures d'Avion

Rubriques


Derniers articles

Les Dzongs, forteresses-monastères, symboles d’un Royaume : le Bhoutan
YOGA & RELAXATION EN HIMALAYA
Mustang, le royaume interdit
Le bouddhisme et les danses rituelles
Tracer sans laisser d’empreintes !

Amis

christelle
tatou44510
ellexa59
ludart

Newsletter

Saisissez votre adresse email

shantitravelrajasthan.uniterre.com / indesud.uniterre.com / www.vintagerides.com (voyage en Inde en moto Royale Enfield) / www.porteurshimalaya.org / www.aujourdhuilinde.com / Indeaparis / www.tourisme-en-inde.com / www.inde-en-ligne.com / www.franceinindia.com / ToutPondi.com / shantitravel.com / www.djoh.net / Partir en Inde / alexandre.lebeuan (Linkedin)